Koffi Men’s

Pour comprendre les liens étroits entre la musique, la peinture et la sculpture en Afrique, il faut visiter les œuvres de Koffi Mens. Sur des bâches taillées au scalpel, surgissent des visages connus, Fela Kuti, Lokuoa Kanza, Myriam Makeba, Papa Wemba ou Angélique Kidjo…Les mélodies vous coulent des yeux en arpentant les galeries où ce portraitiste togolais pose ses tableaux. Rien d’étonnant : « Je travaille en écoutant de la musique, la musique m’inspire et quelques fois, c’est après avoir écouté une chanson que je me mets au travail » avoue-t-il.

Né à Lomé en 1982, Koffi Mensah-Agagbor s’est très tôt découvert une vocation dans les arts. D’abord le dessin à l’école où il multiplie les prouesses, s’illustrant dans les concours de sa catégorie. Il opte alors définitivement pour l’art et se fait former dans les pays de la sous-région, Bénin, Ghana, Côte d’Ivoire, Niger et finalement le Burkina Faso où il s’installe. A force de formations et d’observations, il peaufine sa polyvalence, créant aussi bien en peinture qu’en sculpture, se faisant une grande maîtrise des arts décoratifs. Cela lui vaudra de grandes commandes institutionnelles, notamment de l’Etat Burkinabé. On peut citer la statue de 4m représentant le premier président de ce pays, Maurice Yaméogo. 

La renommée de Koffi va vite traverser les océans, à l’instar de ses mentors inspirateurs que sont le Sénégalais Ousman Sow et le Ghanéen El Anatui. Par exemple en 2016, l’artiste a exposé au Carrousel du Louvres à Paris. 

Koffi Mens est un panafricaniste convaincu, il pense que l’Afrique devra s’unir dans sa diversité et n’hésite pas à célébrer par des portraits géants ces grands hommes du continent qui ont forgé sa vision : Nelson Mendela, Kouami Nkruma, Thomas Sankara…

Sa technique originale fait  de lui un chirurgien de l’art. C’est au bistouri, au cutter et au scalpel qu’il découpe ses toiles, faisant valser des bouts de toile noire découpés sur du blanc ou l’inverse ;  pour laisser progressivement apparaître des visages, des formes. Chacune de ses créations devient alors une opération délicate et la délivrance est une apothéose, presque un rituel où l’œuvre et l’artiste communient, se transforment mutuellement si bien qu’à la fin, on ne distingue plus le créateur du créé. 

Les oeuvres de l’artiste

Découvrez ci-dessous quelques oeuvres de Koffi Men’s

Voir toutes les oeuvres de l’artiste